Echos d’Archéos #3. Gergovie: nouvelles recherches géoarchéologiques et paléoenvironnementales

Fecha:16/09/2021
Hora: 20.30 h
Organiza: Musée de Gergovie, Université Clermont Auvergne, MSH Clermont-Ferrand, HNHP, CNRS, Geolab

El próximo 16 de septiembre (20.30 h) no os perdáis la videoconferencia del investigador GIAP Alfredo Mayoral, Gergovie: nouvelles recherches géoarchéologiques et paléoenvironnementales, en el marco del ciclo de conferencias Echos d’Archéos, organizado por el Museo de Gergovie.

La sesión se podrá seguir desde la página de Facebook del Museo de Gergovie.

 

Affiche Conference (3)_Alfredo Mayoral

 

La renommée de l’oppidum gaulois de Gergovie n’est plus à faire et des fouilles archéologiques s’y succèdent depuis le XIXe siècle.
Cependant, l’évolution des paysages pré- et protohistoriques associés aux occupations humaines du plateau reste méconnue, même si elle a fait l’objet de différents programmes de recherche depuis maintenant plusieurs décennies.

Afin de lever le voile sur les paléo-environnements autour de Gergovie et de mieux comprendre comment les sociétés anciennes interagissaient avec eux, de nouvelles recherches financées par le Conseil départemental du Puy-de-Dôme se développent depuis 2018. L’étude géoarchéologique, phase initiale de ces travaux, a fourni des premières données paléo-environnementales et a permis de repérer les zones plus prometteuses pour y développer postérieurement des études multidisciplinaires approfondies. Trois secteurs ont fait l’objet de carottages et de prélèvements sédimentaires, fournissant de véritables « archives » du passé. Bien datées au radiocarbone, elles permettront de reconstituer à travers des analyses en laboratoire les environnements ainsi que les impacts causés par les sociétés anciennes.

Les premiers résultats ont délivré des découvertes surprenantes, qui vont d’épisodes volcaniques inconnus à l’empreinte manifeste des activités anthropiques sur les versants du plateau ou sur la plaine humide en contrebas, dans un contexte climatique qui apparaît changeant durant les derniers millénaires. L’étude prochaine des sédiments et de bio-indicateurs tels que le pollen fossile permettra une reconstruction fine des interactions société-climat-environnement autour du site à l’échelle de l’Holocène, y compris lors de phases cruciales telles que la période gauloise ou romaine.